Ski de randonnée Gaspésie Murdochville Sail Ferreol

Comment s'équiper pour le ski de randonnée?

Ski de randonnée Gaspésie Murdochville Sail Ferreol

Comment s'équiper pour le ski de randonnée?

 

Ski hors-piste, ski de haute route, ski backcountry, randonnée alpine... Voilà des expressions que nous entendons régulièrement pour décrire la pratique de ce sport de plus en plus populaire en hiver où plusieurs choisissent de troquer leurs bottes ou chaussures de randonnée pour des skis. Bien qu'il existe de petites différences entre chaque appellation, nous simplifierons le tout en parlant de ski de randonnée.

Pour s’y adonner, il est possible de trouver un terrain non aménagé et non entretenu par de la machinerie, notamment en Gaspésie. Toutefois, cela n’est pas si fréquent au Québec. Heureusement, il est possible de pratiquer le ski de randonnée dans les stations de ski qui permettent la montée en ski dans des sentiers désignés et la descente dans les pistes damées. Que ce soit en plein cœur d'un territoire sauvage ou bien sur une montagne plus achalandée, l’important, c’est de s’amuser et de savourer notre descente tellement méritée! La combinaison parfaite entre la randonnée et le ski!

Bien que ce sport soit vraiment attirant, l'équipement nécessaire pour le pratiquer peut cependant en rebuter plusieurs. C'est pourquoi nous avons créé cet article afin de vous guider dans vos achats.

L'équipement de base

Tout d'abord, parlons du principe du ski de randonnée. Il s'agit de monter une montagne et de la redescendre à l'aide de nos skis. Pour nous aider dans la montée, nous collerons donc des peaux d'ascension sous nos skis (autrefois appelées peaux de phoque) qui empêchent les skis de reculer en montant une pente. Ensuite, pour faciliter la marche, nous devrons installer sur nos skis, une fixation « débrayable » qui permettra de dégager le talon lors de la montée afin de marcher naturellement, un peu comme en ski de fond.

Finalement, les bottes de ski alpin standards pourront faire l'affaire avec certains types de fixation à châssis. Cependant, nous chercherons à minimiser le poids de notre équipement et, si le budget vous le permet, vous aurez avantage à investir dans des bottes et des fixations de type « tech » spécifiques au ski de randonnée qui seront plus légères et qui offriront un mode marche optimisé pour la montée.

Les skis de randonnée
Pour le choix du ski, cela dépendra de votre niveau de skieur et du type de terrain où vous pratiquerez le plus souvent ce sport. Un ski plus léger sera un atout pour l'ascension; plus maniable et plus agréable pour les débutants. Cependant, un ski plus lourd et rigide sera plus versatile dans toutes sortes de conditions de neige. Si vous prévoyez skier souvent en hors piste ou dans la poudreuse, vous voudrez un ski plus large d'au moins 100 mm patin (au centre).

Par contre, si vous prévoyez skier plus souvent sur des pistes damées en station, vous aimerez privilégier un ski moins large avec un plus court rayon pour faciliter les virages. Dans tous les cas, un conseiller en boutique offrira les meilleurs conseils pour un choix judicieux adapté à vos besoins.

Des skis de randonnées avec fixations « débrayables »

La fixation
Comme mentionné plus haut, il vous faudra installer sur vos skis une fixation « débrayable » permettant de dégager le talon en montée, mais qui sera fixe lors des descentes. Il en existe deux types : les fixations à châssis et les fixation de type tech. Les fixations à châssis ont l'avantage d'accommoder la majorité des bottes de ski, incluant les bottes pour le ski alpin. Leur principal désavantage est qu'elles sont souvent beaucoup plus lourdes. Elles sont aussi parfois plus difficiles à remettre en mode ski au sommet, car la neige ou la glace peut facilement bloquer le mécanisme.

Les fixations de types tech sont plus simples et surtout plus légères. Les plus récents modèles minimalistes sont tout autant sécuritaire offrant à la fois un système de déclenchement en cas de chute et un frein. Elles sont cependant plus dispendieuses et demandent d'acquérir des bottes spécifiques avec insertions à l'avant et à l'arrière. Sachez cependant qu'il existe maintenant des fixations hybrides qui sont à la fois plus légères et qui permettent d'accommoder des bottes standards.

De plus, considérez des fixations permettant d'ajouter des crampons si vous prévoyez faire du hors-piste où les conditions pourraient être glacées.

Les bottes
Il s'agit de l'équipement le plus important, car ce sont les bottes qui transféreront la puissance de vos jambes à vos skis lors des descentes. Elles devront être bien rigides, surtout si vous avez un style de ski agressif. De plus, à l'instar des souliers ou des bottes de randonnée, vos bottes de skis devront être le plus adaptées possible à vos pieds afin d'éviter les ampoules. Un essai en boutique sera généralement le meilleur moyen de trouver le modèle qui vous ira le mieux.

Étroitement liées au type de fixation, vous devrez donc choisir des bottes qui s'adaptent à celles-ci, ou vice-versa. Sachez que les bottes de haute route sont généralement mieux adaptées à la pratique du ski de randonnée et qu'elles sont souvent plus légères.

Une botte avec insertions pour des fixations de type « tech »

Les peaux d'ascension
Indispensables pour monter les montagnes sans glisser, les peaux d'ascension sont flexibles et se fixent à chaque extrémité des skis en plus de coller à la base de ceux-ci. Elles sont aujourd'hui faites d'un mélange de poils synthétiques rugueux orientés dans une même direction afin de permettre une glisse vers l'avant, mais empêchant le recul vers l'arrière. Ceci permet donc de se propulser facilement vers le haut dans des pentes étonnamment abruptes!

Bien que certaines peaux soient créées spécifiquement pour un modèle et une grandeur de ski en particulier, la majorité sont génériques et doivent être coupées pour s'adapter parfaitement à la forme de nos skis. Il faudra donc vous procurer un outil de coupe ou simplement demander à un technicien de le faire pour vous en magasin lors de l'achat.

La peau d'ascension qu'on enlève au sommet avant de redescendre

Les bâtons
En ski de randonnée, les bâtons sont vraiment importants. Ils permettent de se propulser vers l'avant et aident grandement lors des montées plus abruptes. Lors des descentes, ils nous aident aussi pour l'équilibre. La bonne nouvelle ici c'est que vos bâtons de ski alpin ou de randonnée pourront faire l'affaire. Cependant, des bâtons télescopiques seront plus faciles à ranger et, plus ils seront légers, plus ils seront faciles à trainer tout au long de votre randonnée.

Les bâtons nous aident à monter

 

Vêtements multi-couches

Comme tout bon randonneur, vous devrez adopter le principe multi-couches. En fait, c'est encore plus important en ski de randonnée car, lors de la transition au sommet et pendant la descente, vous serez fortement exposés au froid et au vent, tout en ayant à gérer votre excès de chaleur en montant. Il sera primordial de rester bien au sec lors de la montée et d'avoir des couches supplémentaires pour le sommet.

On rajoute des couches pour se réchauffer une fois au sommet

Une première couche en laine de mérinos ou autre tissu respirant sous un manteau isolé qu'on pourra enlever au besoin sera donc à privilégier pour l'ascension. Au sommet, on pourra alors ajouter une couche bien chaude de style doudoune en plus d'une coquille ou un manteau de ski pour se protéger des éléments. Certains manteaux seront même dotés de poches internes pour y glisser les peaux d'ascension, ce qui les gardera au chaud et les protègera des autres tissus ou de la neige. Ainsi, elles colleront plus facilement à vos skis lors des montées subséquentes. Parce que oui, en ski de randonnée, on ne se contente généralement pas de monter la montagne une seule fois!

Nous avons fait un article récemment sur les vêtements à prioriser pour la randonnée hivernale qui s'applique aussi pour le ski de randonnée. Vous pouvez aller le voir ici : https://4000hikes.com/guide-complet-comment-sequiper-pour-la-randonnee-hivernale/

Les autres items à considérer

Avec ceci, vous commencez à être vraiment bien équipés pour le ski de randonnée. Par contre, il vous faudra encore quelques items pour compléter votre équipement.

Le sac de randonnée
Le sac que vous utilisez déjà pour vos randonnées en montagne peut sans doute faire l'affaire. Par contre, comme vous devrez constamment adapter vos vêtements lors de la montée et de la descente, choisissez un sac à dos suffisamment grand. Pour des sorties quotidiennes, un format de 20 à 35 litres suffit pour la plupart des adeptes. Les modèles qui offrent une ouverture dans le dos sont particulièrement pratiques pour avoir accès à votre matériel plus facilement. Un filet sur l’avant du sac est aussi pratique pour y installer votre casque pendant les montées. Également, avoir une ou deux poches sur le côté peut s’avérer utile pour y placer des bouteilles d’eau.

Lunettes et casques
Comme en ski alpin, le casque est essentiel pour pratiquer le ski de randonnée de façon sécuritaire. Bien qu'il ne soit pas utile en montée, il est important d'en trainer un pour la descente. Il existe des casques plus légers et plus aérés mieux adaptés à la randonnée alpine. Certains casques d'escalade pourraient aussi faire l'affaire; assurez-vous qu'ils sont adaptés à la pratique du ski. Certains casques auront aussi des lunettes de skis intégrées.

Pour le ski de randonnée, le meilleur combo sera souvent une simple casquette ou un bandeau avec des lunettes de soleil pour la montée. Ils seront légers et permettront d'évacuer l'humidité et la chaleur. Au sommet, on échangera cela pour un bon casque et des lunettes de ski afin de se protéger des chutes et du vent. On tentera de prendre des lunettes qui s'ajusteront le mieux possible à notre casque afin d'avoir le moins d'espace possible entre eux.

Une bonne combinaison de casque et de lunettes de ski

Produits chauffants
On arrive dans le matériel optionnel. Chaque personne réagit différemment au froid et ce n'est pas tout le monde qui aura besoin de ces produits. Sachez cependant que si vous avez souvent froid, il existe des bas et des gants chauffants ainsi que toutes sortes d'équipement vous permettant de vous réchauffer en montagne. À vous de voir vos besoins à ce niveau.

Équipement de sécurité avalanche
Si vous vous aventurez en Gaspésie ou dans l’Ouest Canadien par exemple, vous aurez besoin de l’équipement en sécurité en avalanche et d’un cours CSA1 pour savoir comment l’utiliser. Ce qu'il est primordial de savoir, c'est qu'un DVA (Détecteur de Victimes d'Avalanche) est un outil indispensable lorsque l'on s'aventure en terrain avalancheux. Ce dispositif permet à la fois d'être détecté et de détecter un skieur qui aurait été enseveli sous la neige. Une fois repéré, une sonde vous permettra de cibler l'endroit précis où se trouve la victime et c'est grâce à une pelle que vous pourrez tenter de dégager la personne. Ces 3 pièces d'équipements sont donc primordiales à acquérir si vous prévoyez vous aventurer dans des pentes où les avalanches sont possibles.

Équipement de navigation et de survie
Comme pour la randonnée en montagne, il importe d'être bien équipé pour s'orienter et pouvoir se débrouiller en cas de pépin en ski de randonnée. Il faut prévoir un système de navigation secondaire, comme une carte papier et une boussole, surtout si on prévoit s'aventurer dans l'arrière-pays et hors des sentiers battus. Aussi, un système de communication satellite s'avérera très utile lors des expéditions loin de la civilisation. En fait, on perd le réseau cellulaire très vite en montagne; il ne faut jamais se fier sur notre cellulaire. Prévoyez aussi toujours partir en groupe d'au moins 3 personnes, si possible. Un système de radio bidirectionnelle (Walkie-Talkie) vous permettra de facilement communiquer pendant votre excursion. Pensez à en faire l'acquisition!

Items supplémentaires
Une bonne lampe frontale devrait se retrouver d'office dans votre sac à dos. L'hiver, les journées sont plus courtes et les retours se font souvent à la noirceur.

N'oubliez pas non plus d'ajouter dans votre sac quelques items de rechange comme un cache-cou, une tuque, des gants ou des bas. Ceux-ci seront très réconfortants si ce que vous portiez devient trop humide ou trempé.

Pensez aussi à trainer un baume à lèvre et des mouchoirs. Le froid assèche plus facilement notre peau et fait aussi couler notre nez!

Finalement, si vous partez en hors-piste, ne négligez pas tous les autres équipements de sécurité comme la trousse de premiers soins ou la couverture de survie. Un matelas de sol en mousse peut aussi s'avérer fort pratique pour allonger une victime dans la neige ou immobiliser une jambe cassée avec des sangles. Il faut parer à toute éventualité, car vous serez seuls dans la montagne et vous ne pourrez comptez que sur vous-mêmes.

À l'aventure!

Enfin, vous êtes fin prêts à partir à l'assaut des montagnes et à vous amuser à dévaler les pentes! Si vous êtes débutants, nous vous suggérons de commencer à tester votre équipement en station pour ainsi vous familiariser avec celui-ci. Une fois que vous serez à l'aise, vous pourrez vous lancer dans les pentes naturelles et profiter de la poudreuse! Sur ce, bonne randonnée!

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Shopping cart

0

Votre panier est vide.

Hit Enter to search or Esc key to close