La traversée de la Présidentielle en une journée

Connue comme étant l’une des randonnée d’une journée les plus difficiles d’Amérique du Nord, la traversée présidentielle ne laisse personne indifférent.

Il y a trois ans, je faisais pour la première fois l’ascension du Mont Washington par le sentier Tuckerman Ravine. À ce moment là, c’était ma plus grosse randonnée à vie et je me rappelle d’avoir été tellement impressionné par la beauté du paysage qu’offrait cette montagne! Et pour cause! Il s’agit de la plus haute montagne du nord est des États-Unis avec ses 1 917 mètres d’altitude. Pour atteindre son sommet, il faut grimper 1 300 mètres sur un sentier escarpé d’environ 13,6 kilomètres.

Mont Washington
Photo prise lors de ma première randonnée au Mont Wahsington

Depuis cette première ascension, j’y suis retourné plusieurs fois, autant en hiver qu’en été. Au fil des ans, j’ai ensuite enchaîné graduellement d’autres randonnées plus longues et plus difficiles, toujours en quête de dépassement. Puis en début d’année, c’est là que je me suis dit que je m’attaquerais à la traversée Présidentielle. Pour ceux qui ne savent pas encore de quoi je parle, il s’agit de monter le Mont Washington, mais aussi les 6 autres montagnes nommées en l’honneur d’anciens présidents américains et faisant partie de cette fameuse chaîne montagneuse. D’ailleurs, 5 de ces montagnes sont les plus hautes de tout le nord est des États-Unis! Au total, il faut donc traverser environ 35 kilomètres de sentiers très accidentés et se taper ainsi plus de 3 000 mètres de dénivelé positif!

Voici le sentier détaillé de la traversée Présidentielle

Comme vous pouvez le constater, le point de départ et le point d’arrivé n’est pas au même endroit! Alors, comme il ne s’agit pas d’une boucle, il faut un peu plus de préparation qu’à l’habitude. Tout d’abord, il me faut un copain avec une voiture! C’est ici que mon camarade JN entre en jeu. Ensuite, il faut se rendre sur place la veille de la randonnée afin de préparer notre campement et ainsi être au pied des montagnes dès les premiers rayons de soleil. Et finalement, il ne faut pas se coucher trop tard pour être en forme le lendemain matin. Sur ce dernier point, c’est un peu raté de notre côté. Je vous conseil de vous coucher avant minuit car l’alarme de 5h30 viens vite quand on se couche trop tard!

Peu importe; le soleil se lève, les oiseaux chantent et on entend déjà les premiers randonneurs passer dans le sentier non loin de notre tente. L’adrénaline monte en nous et je n’ai plus sommeil du tout. On range la tente, puis nous prenons un déjeuner rapide dans la stationnement et hop, nous commençons à marcher!

L’air est frisquet au début, mais rapidement la montée nous réchauffe! Il s’agit d’ailleurs de la plus grosse montée de la journée. Nous choisissons de faire la traversée en commençant par le Mont Madison (par le nord) justement pour faire le plus dur au début alors que nous sommes en bonne forme. Après 1h40 de marche, nous atteignons donc déjà la zone alpine où nous pouvons admirer notre premier panorama. À partir de cet endroit, il n’y aura plus d’arbres avant d’arriver de l’autre côté du Mont Eisenhower, 21 kilomètres plus loin.

Notre première vue de la traversée

Rapidement, nous atteignons le sommet de Madison. Nous croisons au sommet déjà plusieurs randonneurs, dont quelques uns qui font la traversée comme nous! Pas le temps de s’attarder trop longtemps ici par contre, alors nous redescendons vers le premier refuge (Madison Hut) pour une petite pause bien méritée. Nous entamons ensuite l’ascension escarpée du Mont Adams par la Star Lake Trail. Ce sentier n’est vraiment pas de tout repos, il n’est composé que de grosses roches escarpées… mais la vue y est splendide!

La vue en montant le mont Adams par la Star Lake trail

Nous continuons rapidement notre longue randonnée en passant par le Mont Jefferson. Nous sommes étonnés de la quantité de gens sur les sentiers, plusieurs avec de lourds sacs à dos, signe qu’ils font la traversée eux aussi mais en plusieurs étapes. Sur la crête vers Washington nous croisons d’autres québécois qui, comme nous, font la traversée en une journée mais dans l’autre sens. On jase un peu, puis nous repartons afin d’atteindre la dernière grosse montée de la journée: l’impressionnant Mont Washington !

VUE AU DESSUS DU HUNTINGDON RAVINE

Nous arrivons finalement au Mont Washington autour de 12h30 où nous en profitons pour prendre une bonne pause et quelques tranches de pizza! Après avoir refait le plein d’énergie, nous amorçons donc la seconde partie de notre périple, la descente! Une descente longue mais constante qui sera exigeante sur les genoux!

On en a vu passer des roches aujourd’hui!

Nous arrivons rapidement à Lake of The Clouds, juste au pied du Mont Monroe, un endroit simplement magnifique! La montée de Monroe se fait sans trop de difficulté et nous continuons notre route sur le superbe plateau entre Monroe et Eisenhower. Nous marchons facilement ici sur un terrain relativement plat entouré de végétation alpine. On se croirait tout simplement dans un autre monde! Puis, après une brève montée nous arrivons finalement au sommet du Mont Eisenhower, une montagne en forme de dôme surplombée par un énorme cairn (amas de roche).

Le cairn d’Eisenhower

Après 9 heures de marche, le moral est encore bon! Jusqu’au moment où mon collègue m’annonce qu’il a oublié les clés de SA voiture (celle qui est stationnée à la fin du sentier et qui doit nous ramener au début) dans MA voiture. Bref, on ne peut rien y faire et la fin approche, alors il faut continuer… De toute façon, JN me dit qu’il n’a jamais fait de pouce alors autant bien essayer!

Nous arrivons donc au dernier sommet, le Mont Pierce. Nous sommes alors en dilemme quant au fait d’allonger la randonnée vers le Mont Jackson et Webster ou bien de redescendre directement au stationnement afin de ne pas arriver trop tard et ainsi avoir plus de chance d’attraper un bon samaritain qui nous ramènera à ma voiture au début du sentier. Après s’être rendu jusqu’au dernier refuge, le Mizpah Hut, nous penchons donc vers la deuxième option et entamons la descente finale.

À 18h10, nous atteignons finalement la fin du sentier et on peut dire mission accomplie! Les jambes et les pieds sont endoloris, mais aucune ampoule! En 11 heures 20 minutes, cela ne représente toutefois pas notre plus longue randonnée en distance, mais il s’agit de loin du plus grand dénivelé positif qu’on aie fait en une seule journée!

Reste maintenant à trouver quelqu’un qui nous ramènera au point de départ pour récupérer ma voiture! Ce que nous pouvons dire, c’est que le pouce marche très bien dans les Montagnes Blanches car en moins de 5 minutes, nous avions notre transport!

Bref, cette longue randonnée se classe facilement dans notre top 10 des plus belles randos à vie! Et bien que ce soit présentement un de nos plus grands défis réalisés, nous comptons bien en faire de plus difficiles encore, ici, ou ailleurs. On avance toujours, petit à petit!

0 commentaires sur “La traversée de la Présidentielle en une journéeAjoutez le vôtre →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *